Dernière mise à jour : samedi 4 avril 2015

Les Juniors des 4 Cantons passent le cap des quarts de finale Phliponneau en s'imposant face à ceux de Fumel.

Victoire méritée compte tenu de la nette domination des juniors des 4 cantons. Mais ce fut quand même difficile face à des adversaires assez rudes et qui menèrent au score à 5 minutes de la fin. Un essai du paquet d'avant en fin de match venait récompenser le jeu très ouvert des 4  cantons. Score final : 18 à 13.

 

Dimanche 29 mars : victoire de Monflanquin  contre Gourdon : 18 à 5.

 

Gourdon se présentait à Monflanquin sans équipe réserve (forfait)  ce qui augurait mal de la journée. Et ce fût le cas.

Alors que dans un match sans enjeu on aurait pu s'attendre à voir de jolies choses de part et d'autre, il n'en a rien été. Les Monflanquinois ont entâmé le match en ouvrant à tout va, sans tenir compte de l'appui du vent et  en oubliant la règle première du rugby : tout commence devant...

Il s'en suivit, dans ce jeu brouillon,  un nombre incalculable de ballons tombés et de passes mal ajustées.

Certes,  Monflanquin après avoir ouvert la marque  par son ouvreur, Lionel Girardi, marquait un bel essai par son capitaine, Sainte-Croix. 

Les joueurs  de Gourdon relevaient ensuite un peu la tête et marquaient un essai par leurs avants juste avant la mi-temps. 

A la reprise, Les monflanquinois, contre le vent, ne changent pas leur jeu et Gourdon sur quelques interceptions aurait pu revenir au score. Mais ce ne sera pas le cas. Au contraire, Monflanquin enfoncera le clou avec deux essais de son ailier Christophe Petot très incisif.

En résumé : match insipide malgré quatre essais marqués. Du côté positif, aucun blessé et aucun carton (jaune ou rouge).

Dommage pour les spectateurs Monflanquinois qui au vu des dernières prestations de leur équipe s'attendaient à voir un meilleur spectacle.

 

 

 

Comme cela avait été précisé dans l'annonce du match,  les Monflanquinois se sont rendus à Grenade avec l'intention de se faire plaisir en  continuant à pratiquer le jeu déployé en place depuis le début de saison pour le plus grand bonheur de leurs supporters et des supporters adverses.

En effet, le spectacle est toujours là avec les Monflanquinois et les rebondissements en cours des matchs également.

A preuve lors de ce match contre Grenade : dès la 2ème minute , la troisième ligne grenadaine transperce la défense monflanquinoise  (7 à 0). Les monflanquinois ne s'en laissent pas compter et repartent de plus belle à l'assaut des lignes adverses et sont récompensés par trois essais non transformés. Entre temps l'ouvreur grenadain a profité de deux incursions dans le camp Monflanquinois pour passer un drop et ne pénalité..

A la mi-temps le score est donc de 18 à 13 et ne bougera pas pendant les 20 premières minutes de la seconde mi-temps. Les grenadains vont repasser devant avec une pénalité et un nouveau drop, mais les monflanquinois continuent à faire circuler le ballon et ce qui devait arriver, arriva...  sur une belle action pouvant aller à l'essai, l'aillier de Grenade intercepte une passe effectuée sur placage et fonce sous les poteaux (Grenade 26 - Monflanquin 18). Il faudra une pénalité dans la dernière minute de jeu pour permettre à Monflanquin de revenir au score et de ramener le point de bonus défensif (score final 26 -21).

Certes Monflanquin perd ainsi pratiquement toute chance pour la qualification. Mais on redit aux joueurs : merci pour le spectacle !

 





Dimanche 21 décembre : fête de Noël réussie à l'USM !

Les petits comme les grands, tout le monde a reçu son cadeau remis par le Père Noël en personne, tout cela dans une bonne ambiance de fête au club house de l'USM.

Merci aux organisateurs de la soirée : Florence et Alain...

 

 

Lundi 1er décembre : gros succès pour le repas "ventre de veau" :

Salle comble et ventre de veau apprécié par tous les supporters de l' USM :






 

 

Adieu Jean-Luc : tu nous manqueras !

Pour voir la nécrologie, cliquer ici : le club

L'US Monflanquinoise en deuil : son président, Jean-Luc Boisserie, nous a quitté subitement le 27 avril, victime d'une rupture d'anévrisme.